ransomware petya bitcoin

Après WannaCry et ses ravages il y a un mois, un nouveau ransomware baptisé Pety a fait son apparition le mardi 27 juin 2017 touchant de nombreuses entreprises à travers le monde. Retour sur un événement en quelques tweets !

Les experts IT et cybersécurité relaient l’apparition du ransomware Petya dès le 27 juin. Ce sont toujours les mêmes vulnérabilités et failles exploitées.

 


Si les similitudes avec WannaCry sont évidentes, le ransomware Petya semble avoir appris des erreurs de WannaCry, contrairement aux entreprises qui ont toujours des difficultés avec les mises à jour système…

Suivez les recommandations de l’ANSSI pour protéger vos systèmes et éviter l’infection par le ransomware Petya. Et si vous avez déjà été touché, l’ANSSI vous donne ses conseils et les mesures à prendre pour contrer le virus.

 


Des experts proposent des solutions pour monitorer rapidement vos systèmes et détecter une éventuelle infection en cours par le ransomware. Les astuces pour lutter contre ce ransomware Petya fusent partout sur les réseaux sociaux pour permettre d’endiguer l’attaque qui prend une ampleur planétaire.

 

 

Les premières analyses du déroulé de l’attaque tombent dans les médias spécialisés : aéroports, banques, entreprises d’assurance sont paralysés dans de nombreux pays (Ukraine, Russie, Danemark, Espagne, États-Unis…).


Les premiers paiements de rançons s’effectuent dans l’espoir de récupérer toutes les données chiffrées par le ransomware. Les hackers ont collecté pas moins de 9 000 euros à 7h le 28 juin…


Combien de fois faudra-t-il expliquer l’importance des mises à jour systèmes et sensibiliser entreprises et administrations pour espérer qu’enfin ce type d’attaques ne puissent se reproduire ?